Pour combler le vide des listes de Best Of en cette période de l’année – attendez, ce que je veux dire, c’est d’ajouter à la longue liste de Best Of le World Music Show de cette semaine (29/12), je vais en ajouter d’autres. au canon de fourrage que produit cette époque de l’année.

Mais avant de commencer, il y a quelques mises en garde avec ma liste Best Of World Music 2018.

La première est que ma liste ne sera pas dans un ordre particulier (cependant, il y aura quelques grands favoris). Et le second est que tous ces choix sont issus de la musique que j’ai pu obtenir, soit moi-même en mendiant des maisons de disques, soit qui m’ont été gracieusement envoyée de merveilleuses maisons de disques et de promoteurs. Cela signifie qu’elle n’est pas complète et que si vous voyez un artiste figurer sur la liste de musique NPR, il se peut que je n’aie pas les mêmes choix. Et ça va. Ce petit spectacle de chiens et de poneys est ce qu’il est – un moyen pour moi de présenter de la bonne musique du monde à la RVA et, espérons-le, au-delà.

Une dernière chose, cette liste aurait pu être plus longue, car une excellente musique a été envoyée cette année. Vous trouverez ci-dessous quelques légendes de chansons que vous devriez vérifier.

Et on s’en va…

Des musiciens connus et non épuisés

Ce fut une excellente année pour de nombreux musiciens qui ont décidé de faire un autre album après un repos ou autre.

Je parle de musiciens tels que Brazilian Girls – que tout le monde pensait être finis mais qui ont plutôt fait un retour joyeux avec leur CD «Let’s Make Love».

Le trio de deux hommes et une femme a encore prouvé qu’ils étaient les favoris du dancehall mais que ils ont encore des choses à dire. À partir de cette version, je joue leur premier single intitulé « Pirates », parce qu’il englobe tout ce qui fait de leur dernier titre un grand motif de célébration.

Le groupe de reggae, Black Uhuru, est un autre groupe de longue date qui a finalement pu sortir son dernier album intitulé «As the World Turns». Cela est arrivé après quelques années de faux départs. Mais le leader Duckie Simpson prouve toujours qu’il a la voix et la volonté de ne pas faire de nouvelle musique et de reprises, telles que son interprétation de « Police & Thief » de Clash digne de figurer sur toutes les listes.

Cependant, je vais jouer un de mes favoris appelé «crime de guerre».

Le musicien malien Salif Keita vient de sortir un CD sous le fil pour cette année. Et cela vient avec une nuance de douceur amère.

C’est son dernier album avant de prendre sa retraite après des décennies sur la scène mondiale et pour avoir ouvert la voie à de nombreux autres musiciens. Dans sa dernière version intitulée «Un Autre Blanc», vous pouvez encore entendre le disque qui l’a rendu célèbre dans de nombreuses régions du monde.

La passion est toujours présente. De cette nouvelle œuvre, j’ai choisi «Itarafo», non seulement parce qu’elle contient Angelique Kidjo, mais aussi parce que c’est une chanson géniale.

Et en parlant d’Angelique Kidjo, sa réimagerie totale de l’album «Remain in Light» de Talking Heads n’est qu’un exploit en soi. Kidjo a adopté ce classique pour donner le ton à l’Afrobeat.

Elle avait mentionné dans des interviews que, lorsqu’elle avait quitté le Bénin pour la France, c’était l’un des principaux albums qu’elle avait écouté à plusieurs reprises.

Elle a vu le potentiel de ce que cet album pourrait devenir. Je joue sur «Houses in Motion», car c’est un morceau qui répond à la question «pourquoi faire ça?

David Byrne n’est pas étranger aux listes Best Of. Mais dans son dernier album intitulé « American Utopia », il prouve toujours qu’il a quelque chose à dire. Et il est toujours habile à tisser des rythmes de musique du monde tout au long de ses chansons – et non pas de façon exagérée de «me regarder». C’est juste sans couture.

Je joue “Tout le monde vient chez moi”, bien que je puisse jouer un autre morceau de celui-ci (comme “Dog’s Mind”) qui souligne son amour pour la musique du monde.

 

Vous connaissez peut-être mieux le musicien Yusuf que Cat Stevens. Quoiqu’il en soit que vous le connaissiez ou que vous vous en souveniez, il a réalisé cette année un excellent CD intitulé «Dis-leur qu’ils sont partis», qui est passé presque inaperçu.

Ce qui est dommage, car dans cette version, il a collaboré sur de nombreux morceaux avec le groupe de blues du désert, Tinariwen. De plus, il plonge dans du blues et dans une reprise spectaculaire de «You Are My Sunshine», qui contient également Tinariwen. Je joue la piste titre parce que c’est tout simplement magnifique. Yusuf n’a rien perdu de la beauté ni de la complexité de son travail précédent.

Son jeu est toujours doux mais puissant et bien que sa voix soit un peu plus grave maintenant, il transmet toujours les mêmes messages. Si je devais choisir un «numéro un» pour 2018, ce serait celui-ci – ou aussi proche que possible du numéro un.

Voici une liste, peu importe

Ok, puisque mon spectacle de fin d’année / Best Of 2018 a 30 choix, dans lesquels je pourrais écrire un bref résumé de chacun, je vais rationaliser le processus – mais cela ne rend en aucun cas ces musiciens moins dignes de tes oreilles.

Dawn Landes & Piers Faccini “Desert Songs”: Trois mots: Allez chercher ça. Leur collaboration est juste un beau couple. C’est le genre d’album dans lequel vous allez vous perdre dans leurs duos, leur jeu et éventuellement vous perdre dans vos pensées. Je joue à « Crying Out Loud ».
Delgres ”Mo Jodi”: Un trio de musiciens français jouant une sorte de musique Roots mais avec un French Twist. Je joue la piste de titre.
Bombino ”Deran”: Ce guitariste touareg ne cesse de prouver qu’il a plus à dire, sans répétition ni fatigue.

Tout simplement magnifique, le blues du désert balayé par un maître qui connaît son affaire. Track: « Imajghane. »


Brownout « Fear of a Brown Planet »:

Ce groupe entreprend de grands projets, tels que Public Enemy ou Black Sabbath, et transforme ces classiques en une soirée Afrobeat actualisée. Track: « Combattez le pouvoir. »
Chancha Via Curcuito “Bienaventuranza”: C’est un maître musicien originaire de Buenos Aires qui produit l’ensemble, produisant des paquets, etc. Track: “Los Pastores.”

 

Johnny & Jaalene “Johnny & Jaalene”:

Ce très jeune duo originaire de Los Angeles a adopté le style Rockabilly, mais il a également mixé de superbes rythmes latins. Les pochettes et les autres titres sont des disques rechapés, mais le genre prend une forme nouvelle * Merci à John Porter de me l’avoir transmis. Track: “Teenage Cutie”, d’Eddie Cochran.


Fantomaticos “Estoneante”:

Ce groupe brésilien a continué à jouer des singles presque toute l’année, ce qui est formidable, car cela m’a permis de goûter au contenu de leur nouveau CD “No Bosque – Edic_a_o Comemorativa 10 Anos”.

C’est un groupe amusant et talentueux et je suis impatient de jouer plus de morceaux de leur nouveau CD.
Eljuri «Keep it Up»: Eljuri est un combattant. Vous pouvez entendre sa passion quand elle flambe sur sa Gibson et dans sa voix.

Elle vit à New York et vous pouvez entendre toute la commotion que procure la vie urbaine, mais elle n’est en aucun cas accablante.

Elle utilise le rythme des rues à son avantage. Et c’est pour la vie en ville et son engagement à dénoncer les torts de la société (par exemple, violence armée, violence domestique) qu’elle a diffusé cette chanson juste avant les Midterms 2018. C’était un cri de ralliement pour donner aux gens un espoir de continuer à se battre.

 

Autres appels

Femi Kuti « Un peuple / Un monde. » Il ne monte pas sur la queue de son père et mérite le sien.
The Turbans « Sinko Moy. » Ce groupe de « Manywhere » a sorti un album vraiment bien fait. Et je suis excité de voir où ils vont d’ici.
Ceci Bastida «Bella in Rosa». Vous connaîtrez peut-être mieux ce titre sous le titre «Pretty in Pink», la célèbre et superbe chanson de The Psychedelic Furs. Bastida est un maître de la reprise et je suis tellement heureuse qu’elle ait couvert celle-ci.
Alex Cuba « Suspendidos en el Tiempo. » Il prouve une nouvelle fois pourquoi il a été nominé plusieurs fois pour un Grammy. Je ne peux pas attendre pour son dernier album.
Appalatin «Vida». Ce groupe mélange la musique des Appalaches avec des rythmes latins d’une manière qui fait penser que c’est aussi naturel que tout.
Nickodemus « Livin’ the Dream. « C’est un DJ / producteur à New York qui connaît bien le monde Beats.
Fjorka “Sugarface.” Je ne sais pas comment expliquer cette personne / ce groupe mais je peux dire que c’est tellement amusant d’entendre cette chanson.
Kuwiasiana “Nada”. Comme Appalatin, ce groupe mélange très bien les styles. Dans ce cas, c’est de la musique du Koweït et de la Louisiane.
Lara Klaus «Forca do Gesto». Elle est l’épine dorsale du super groupe Ladama ou du Ladama Project. Chaque musicien de ce groupe apporte sa propre perspective à leur musique étonnante. Lara a pu se démarquer avec son effort en solo cette année et nous en sommes tous plus heureux.
Ne manquez pas les musiciens brésiliens Kassin, Domenico Lancellotti, Adre Sampaio et Jota Erre. Deux d’entre eux (Kassin et Domenico) ne sont pas étrangers aux listes Best Of, car ils jouent de la musique ensemble et en solo depuis des années. Et leurs derniers projets sont tout simplement incroyables. Les autres sont tous des musiciens «nouveaux pour moi» avec lesquels j’ai aimé jouer encore et encore cette année. Enfin, un morceau intitulé «Rudy Don’t Smoke», de K-Man et des 45, est également très populaire. C’est une piste de ska qui, à mon avis, devrait être ici.

 

Eh bien, voilà – comme mentionné, la liste est incomplète. Je sais que j’en ai manqué beaucoup mais deux heures s’écoulent très vite. Syntonisez le World Music Show les samedis à 20 heures sur WCVE Music, 93.1 & 107.3FM ou diffusez le spectacle via ce site Web. Obtenez en direct, streaming listes de pistes ici aussi. Suivez-moi également sur Twitter @wcveworldmusic et sur Facebook au World Music Show sur WCVE.


Related Posts